Accueil Militant du goût

Accéder au contenu

Devenir Militant du Goût

Pour toute information, contactez :

CCI d’Alès
Cécile VERBE
Tél. : 04 66 78 49 56
cecile.verbe@remove-this.ales.cci.fr

CCI de Nîmes
Déborah BLED
Tél. : 04 66 87 98 55
deborah-bled@remove-this.nimes.cci.fr

Bienvenue à la ferme
Michelle BERNE
Tél : 04 66 04 51 07
michelle.berne@remove-this.gard.chambagri.fr

 

Chambre de Métiers et de l’artisanat
Myriam BOISSIERE DE CILLIA

Tél. : 04 66 62 80 40

myriam.boissiere-de.cillia@remove-this.cma-gard.fr

 

Conseil général du Gard
Direction du développement économique et de l’emploi                                Estelle IMBERT

Tél. : 04 66 27 34 80

Accueil » Je suis professionnel » Charte "Militant"

Charte "Militant"

Militant du Goût… Pourquoi pas vous ?

Votre savoir-faire, vos produits, votre activité correspondent à cette exigence de qualité. Alors pourquoi ne pas devenir vous aussi un ambassadeur de Militant du Goût !

Les conditions pour devenir Militant du Goût :

- Respecter la charte d’authenticité.

- Pour les produits agricoles, bénéficier d’un signe officiel de qualité, ou apporter la preuve de son engagement dans une démarche qualité.

- Pour les produits artisanaux : respecter un cahier des charges-produit validé par le comité de pilotage ; présenter un programme annuel de promotion avec des objectifs à moyen terme, conformes aux orientations de Militant du Goût ; s’engager à participer à la dynamique départementale.

Vous faîtes du bio ou vous désirez en faire, vous êtes un Militant du Goût en puissance !

Un choix, une décision

Accompagner la filière bio, c’est privilégier un choix de vie et c’est aussi apporter une aide forte à un secteur économique en pleine croissance et à fort potentiel. Entre compétence propre et politique volontariste, le Département a toujours accompagné les producteurs gardois. Il soutient et encourage le développement de l’agriculture biologique, et y consacre près de 550 000 € par an. Ces aides portent sur la production et la promotion des produits biologiques.

Contact : service de l’agriculture - Tél. : 04 66 27 34 60

Un produit « en conversion », c’est quoi ?

Une terre peut conserver des résidus de produits de synthèse provenant de cultures précédentes. Pour limiter ce risque, l’agriculture biologique impose aux producteurs de cultiver durant 36 mois selon les méthodes bio. C’est un principe de précaution : pendant cette période, les produits récoltés sur cette terre ne peuvent pas bénéficier du label bio. On les appelle « produits en conversion vers l’agriculture biologique ».